Comment devenir plus optimiste ?

fille heureuse

Dans cet article, nous vous donnons des conseils pour enfin voir le verre à moitié plein et ne plus gâcher votre temps à broyer du noir.

 

Voici ce que nous allons aborder :

 

  • Définition de l’optimisme

  • Solutions pour être davantage optimiste

    • Contrôlez vos pensées

    • Se baigner le matin

    • Marcher en pleine conscience

    • Prendre soin de quelqu’un

    • Changez votre objectif

    • Apprenez à affirmez vos limites personnelles

    • Faites des prédictions

    • Faites sourire quelqu’un

  • Trois conseils pour vivre une vie positive

    • Le sentiment de gratitude

    • Renforcer l’estime de soi

    • Avoir un mode de vie sain

  • Le principe de la confiance et de l’amour

  • Changez radicalement votre vie et votre façon de voir les choses

 

Intro

 

Notre cerveau est configuré par défaut pour penser de manière négative. Ce n’est pas que nous souhaitons nous sentir mal. Au contraire!

Il s’efforce constamment de vivre des expériences agréables. 

Cependant, elles ne sont pas aussi nombreuses que nous le souhaitons, ce qui donne au cerveau l’impression que “tout est mauvais”, “tout est noir” ou “plus rien ne va !”.

Il s’avère en fait que la pensée négative est plutôt une option par défaut. 

Mais nous pouvons changer cela et commencer à regarder la vie de manière plus positive. 

Dans cet article, nous vous donnons des conseils pour enfin voir le verre à moitié plein et ne plus gâcher votre temps à broyer du noir . C’est en effet particulièrement néfaste pour votre santé mentale et ne mène finalement à rien. 

 

 

Définition de l’optimisme

 

Pour le dictionnaire Le Larousse, l’optimisme est avant tout une doctrine philosophique d’après laquelle le monde est bon et le bien y tient plus de place que le mal. 

De nos jours l‘optimisme (du mot latin « optimus », qui signifie « le meilleur » ou « excellent ») désigne davantage une perception particulière du monde dans laquelle les composantes de la réalité sont considérées de manière majoritairement positive.

 

Solutions pour être davantage optimisme

 

Contrôlez vos pensées

 

Le fait d’être d’humeur positive ou négative dépend beaucoup de la façon dont vous percevez les situations difficiles. 

Il y aura toujours des bonnes et des mauvaises choses dans nos vies. Ce qui compte, c’est la façon dont vous réussissez à gérer ces situations.

Nous ne sommes pas capables de penser positivement tout le temps. Mais ce que nous pouvons faire, c’est prêter attention à ce que nous ressentons. 

En présence de pensées négatives, il suffit de constater l’existence de ces dernières et se dire : « Voilà que ça recommence » ou « Je connais cette histoire, ce n’est qu’une ruse de mon cerveau qui a tendance au pessimisme » ou encore « Ce n’est probablement pas si grave que cela en fin de compte ».

Il est ainsi plus facile de contenir les pensées négatives et réussir à les prendre un peu moins au sérieux. 

Cela signifie qu’elles ont moins de pouvoir sur nous; ce qui nous aidera assurément à regagner ensuite confiance en nous.

 

Baignez-vous le matin

 

Avez-vous déjà essayé de nager et de vous morfondre en même temps ? Essayez de le faire …. cela ne marchera pas!

 C’est un fait scientifiquement prouvé : une étude réalisée a montré qu’une immersion de courte durée dans l’eau froide a un effet antidépresseur.

Prendre un bain le matin est le meilleur moyen de s’assurer que l’on est de bonne humeur pour le reste de la journée. C’est l’été dehors ; les rivières et les lacs ne manquent pas, alors pourquoi ne pas profiter de ce moyen gratuit de se sentir mieux ? 

Si vous n’avez pas de plan d’eau à proximité, essayez de mettre un peu d’eau fraîche sous la douche. Vous verrez, l’effet est formidable !

 

Marchez en plein conscience

 

Au même titre que la baignade du matin, le fait de marcher et se concentrer sur ce que vous voyez, ce que vous ressentez au moment présent a un incroyable pouvoir: celui de vous apaiser et de vous faire relativiser. 

L’idéal est d’abandonner toute forme de distraction: une musique, un podcast, une discussion avec un ami et s’y adonner complètement, seul et sans pensées parasites. 

Bien entendu, si vous ne vous sentez pas à l’aise n’hésitez pas adapter la pratique aux grés de vos envies. J’adore personnellement écouter un podcast positif et éducatif en me baladant par exemple.

La science a prouvé que faire de bonnes actions nous rend plus heureux.

Dans la psychologie positive, aider les autres à surmonter leurs problèmes nous distrait de nos propres pensées sombres et nous fait croire que tout peut s’arranger. Il existe même un dicton français : “Si tu veux être heureux, apprends à donner de la joie aux autres » ou encore « La générosité est la clef de toutes les autres vertus » (Dixit l’ami Descartes).

Vous n’avez pas besoin de faire les exploits d’Hercule pour aider ceux qui vous entourent!

Parfois, des actions simples signifient beaucoup et apportent les plus beaux sourires. Nourrir les animaux errants ou fabriquer une mangeoire pour oiseaux, apporter des objets dont vous ne vous servez plus à une maison de retraite, organiser une journée de nettoyage ou donner de l’argent à de bonnes causes sont des actions très honorables.

 

Changez votre objectif

 

Le pessimisme s’installe souvent lorsque nous nous concentrons sur les aspects négatifs de la vie. Notre appartement est étroit, nos cheveux ne sont pas parfaits, nos clients sont désagréables au travail… 

Mais prenons un peu de recul et regardons la vie de bien plus haut. Beaucoup de choses qui semblaient très importantes se réduisent alors à de minuscules détails qui peuvent difficilement gâcher la vue d’ensemble.

« Dans la vie, rien n’est aussi important que ce que l’on pense et ce, tant que l’on y pense » affirme le célèbre chercheur Daniel Kahneman, titulaire d’un prix Nobel.

 

Plus nous nous concentrons sur un certain aspect de notre vie, plus nous apprécions son impact sur notre existence. Au lieu de vous concentrer sur les détails, regardez plus souvent la vie à travers une lentille distante, un grand angle (pour les amateurs de photographie!). Vous remarquerez probablement que l’image globale est bien plus satisfaisante que vous ne le pensiez.

Certains livres psychologiques édités par de grands psychologues, disent que la perspective change la façon dont nous voulons voir les choses. « D’un point de vue d’oiseau, tout semble différent ».

Le point de vue de Christophe André sur le bonheur est ainsi particulièrement intéressant. Il en parle très bien dans cet article de Psychologies Magazine.

 

Apprenez à affirmer vos limites personnelles

 

Souvent, le pessimisme et la déprime s’accompagnent du sentiment que nous n’avons aucun contrôle sur notre vie. 

Nous sommes tourmentés par le travail, les relations, la famille et la routine quotidienne. 

Nous essayons de tout faire, de tenir nos promesses et de régler nos dettes en même temps. 

Nous sommes frustrés de ne pas avoir le temps de faire quelque chose qui en vaille la peine comme passer du temps avec des êtres chers ou être seul sans éprouver de culpabilité. 

Il est difficile de se sentir optimiste dans de telles circonstances! 

Tous ces problèmes indiquent en fait que vos limites personnelles ne sont pas assez déterminées et importantes.

Prêtez attention au lien et à votre rôle dans chacune de vos relations. Pensez à cette fois où vous avez accepté des choses que vous ne vouliez pas faire, où vous avez compromis vos intérêts. C’est à ce moment-là que vos limites ont été dépassées. 

Apprenez à prendre soin de vous car ainsi vous serez libre et vous sentirez qu’il y a beaucoup plus de raisons d’être optimiste.

 

Faites des prédictions

 

Notre cerveau adore faire des prédictions. 

Il active la zone responsable du plaisir et augmente la dopamine qui est l’une des hormones du bonheur. Cela s’explique par le fait qu’il existe deux résultats possibles lorsque vous faites une prédiction. Vous pourriez avoir raison et c’est formidable… Ou vous pouvez vous tromper et cela vous donnera des indications qui vous aideront à faire une prédiction plus précise la prochaine fois. 

Étonnamment, c’est aussi une bonne chose, car le cerveau est avide de nouvelles connaissances. Que vous ayez tort ou raison, vous recevrez une dose de dopamine qui sera sécrétée par votre cerveau.

Si vous avez tendance à avoir des pensées mauvaises, imaginez le pire qui puisse arriver aujourd’hui. Supposez que vous serez blessé, insulté, ignoré, licencié de votre travail, et que vous renverserez du café sur vos vêtements etc. 

Pensez à vos pires scénarios et attendez de voir ce qui va se passer au cours de la journée. Si la prédiction se réalise, vous pouvez vous dire : « Je le savais je m’y attendais ! Je suis tellement prévoyant ! ».  Sinon, vous serez heureux de constater que la réalité n’est pas aussi terrible que vous l’aviez imaginée.

 

 

Faites sourire quelqu’un

 

Vous avez probablement entendu ou vécu le fait que les émotions sont contagieuses. Une personne triste nous rend triste, une personne heureuse nous fait nous sentir mieux. 

Profitez de cette fonction du cerveau et faites en sorte qu’il y ait toujours quelqu’un qui vous fasse sourire dans votre entourage, cela vous encouragera à retrouver l’optimisme et rester optimiste malgré les difficultés.

Ayez autour de vous quelqu’un de drôle tous les jours, la vie en sera encore plus heureuse et épanouissante!

 Avant que vous ne le sachiez, le pessimisme aura disparu et le verre sera déjà à moitié plein.

Savez-vous d’ailleurs que le rire a des vertus thérapeutiques

 

Certaines entreprises prennent les devants et ont compris que le rire pouvait rythmer bien-être et performance. Des séances de yoga du rire sont ainsi données au sein de sociétés comme IBM, Yahoo etc…

 

 

Les meilleurs conseils pour devenir une personne optimiste

 

Essayez de faire en sorte que la bonne humeur fasse partie intégrante de votre vie.

De plus en plus d’études montrent que les optimistes sont en meilleure santé et plus heureux que les pessimistes. 

Mais que pouvez-vous faire si vous avez du mal à voir le bon côté du monde qui vous entoure ?

L’optimisme est une sorte de mentalité que vous pouvez développer. Vous pouvez apprendre à être heureux!

Pour que la pratique de l’optimisme devienne une habitude, il faut entraîner son cerveau car celui-ci qui possède des propriétés étonnantes comme la faculté de neuroplasticité. 

Donc, si vous décidez délibérément de ne penser que de manière positive, avec le temps, le cerveau formera de nouvelles façons de faire les choses, et vous deviendrez naturellement plus aptes au bonheur.

 

 

Trois conseils 

 

Le sentiment de gratitude

 

Le fait de se sentir reconnaissant que les choses aillent bien dans notre vie renforce notre optimisme. 

Aussi, le sentiment que la vie a un sens et qu’un certain but doive être atteint – même s’il n’est pas grand- est motivant et stimulant.

 Pour développer cette sensibilité il est préférable d’activer son empathie, apporter une aide altruiste et se préoccuper du bien-être des personnes qui nous sont proches ou que nous ne connaissons pas. 

Il est également primordial de savoir passer du temps avec soi-même pour bien se connaître.

 

Savoir renforcer l’estime de soi

 

Il est important de s’aimer pour ce que l’on est. On ne peut être réellement satisfait de la vie sans ce sentiment. 

Un moyen sûr de renforcer la confiance en soi est de vous entourer de personnes qui croient en vous et ne vous briseront pas le moral au moindre faux pas. 

Attention cependant, la confiance en soi et l’estime de soi sont deux choses différentes. Pour résumer, on peut dire que la confiance en soi est la reconnaissance de ses propres compétences alors que l’estime de soi représente davantage la reconnaissance de sa propre valeur. Essayez donc au maximum de travailler l’estime que vous avez de vous-même. 

 

Un mode de vie sain

 

Une bonne santé est une étape importante sur la voie du succès et de la confiance en soi. 

Faites du sport, adoptez un régime alimentaire sain, surveillez votre poids, évitez les aliments et les habitudes malsaines. 

Les « hormones du bonheur » sont libérées par de l’exercice physique: dopamine, adrénaline, noradrénaline vous aident à voir la vie en rose.

De même, si vous faites attention à ce que vous mettez dans votre assiette vous en verrez rapidement les bénéfices. Des aliments riche en tyrosine (banane, chocolat noir, avocat, légumineuses, protéines animales…) peuvent par exemple augmenter le taux de dopamine.  Alors qu’un manque de magnésium, de calcium ou de vitamines vous fatiguera et vous empêchera de profiter pleinement de la vie. 

 

Le principe de la confiance et de l’amour

 

 

L’optimisme n’est pas un trait de caractère, il n’est pas hérité, mais est généralement inculqué au sein du cocon familial. 

Un enfant entre dans la vie avec la vision qu’ont ses parents de la vie. Si dès l’enfance, il voit que les personnes les plus proches de lui se méfient du monde et des autres les considérant comme une menace potentielle; qu’ils éprouvent souvent du mécontentement, alors plus tard il vivra avec de telles idées et un scénario bien morose. 

À l’inverse, lorsque les parents prennent plaisir à interagir avec le monde et les proches et remplissent l’enfant d’amour, de chaleur et de confiance, celui-ci a plus de chances d’hériter de cette attitude.

Ce qui compte le plus, c’est la façon dont les parents se comportent et interagissent avec l’enfant : s’ils considèrent les erreurs et les échecs comme des drames ou s’ils les prennent plus à la légère, comme des circonstances inévitables mais réparables sur le chemin de la vie et de la maturité. En fonction de cela, l’enfant jugera tout ce qui lui arrivera dans le futur.

Il arrive parfois que l’optimisme se forge malgré les circonstances dans lesquelles l’enfant se trouve, malgré des parents pessimistes et agressifs. Contrairement à leur enfant qui sera davantage souriant, ouvert et confiant. 

Rien n’est figé dans le marbre, heureusement! 

Essayons toutefois au maximum de rendre nos enfants plus confiants et épanouis en leur inculquant le fait que la vie est faite de hauts et de bas qui ne terniront jamais toutes les expériences bénéfiques et heureuses qu’ils pourront faire au cours de leur existence.

 

 

Changez radicalement votre vie et votre façon de voir les choses !

 

Malheureusement c’est facile à dire, beaucoup moins facile à faire! 

Par où commencer et comment s’y prendre ? 

 

Voici quelques conseils pour vous aider à regarder votre vie différemment et à croire qu’il est réaliste de la changer pour le mieux:

 

  • Prenez une feuille de papier et écrivez vos pensées et attitudes négatives sur le côté gauche de la feuille. A droite, reformulez-les en positif. Par exemple, à gauche : Chaque printemps et chaque automne, je risque fort de tomber malade parce que j’ai des problèmes de santé. A droite : Chaque printemps et chaque automne, je me sens plein d’énergie et de santé.

     

  • Essayez de vous entourer au maximum de personnes qui pensent et réfléchissent de manière positive, cherchez ceux dont vous recevez de l’énergie positive, invitez-les dans votre environnement, communiquez avec eux, apprenez d’eux.

     

  • Essayez de voir sous un jour positif les situations qui provoquent chez vous des réactions négatives. 

     

 

Avez-vous du mal à monter dans l’avion ou dans une voiture, par crainte d’un accident par exemple ? 

Imaginez être accueilli par un être cher lorsque vous rentrez chez vous ou allez être attendu par des personnes bienveillantes lorsque vous vous rendez quelque part. Pensez plutôt à votre arrivée, et non à la peur de conduire et d’avoir un accident.

 

Si malgré cela vous n’arrivez toujours pas à vous défaire de vos craintes et peurs intérieures, c’est simple, pensez au nombre de fois où vous vous êtes dit qu’il pourrait vous arriver malheur alors que finalement vous réalisez que cette peur n’était que dans votre tête.

Il faut savoir que le cerveau ne différencie pas l’imaginaire du réel. Il vous suffit alors de vous auto convaincre qu’il ne vous arrivera rien…. car concrètement c’est vrai: il ne vous arrivera très probablement pas grand chose!

 

Conclusion

 

Malgré tout, être sans arrêt optimiste n’est pas forcément bénéfique.

Il est tout à fait humain de ressentir des émotions négatives et il serait malsain de les réprimer. N’oublions pas que ce sont les personnes les plus alertes aux menaces, aux risques qui ont pu historiquement survivre. 

Nous sommes les descendants de ceux qui ont su écouter leurs peurs et leurs sensations. Roi Baumester en parle très bien dans son essai « Bad is stronger than good ».  

 

Etre positif en toute circonstance peut même devenir toxique. On parle alors de positivité toxique. Cela désigne plus précisément le fait d’ accorder plus d’importante au positif qu’au négatif; de se concentrer uniquement sur les évènements positifs et de nier les expériences négatives que l’on peut vivre. 

Nous vivons malheureusement aujourd’hui dans une société qui invalide régulièrement les émotions négatives, notamment sur les réseaux sociaux. Comme si oublier nos peurs et nos faiblesses pouvait faire de nous quelqu’un d’invisible ou de plus faible. 

Pourtant c’est bien souvent le contraire que l’on observe! Si vous gardez de trop fortes émotions négatives en vous elles ne ressortiront que plus importantes et difficiles à gérer plus tard. Montrer ses émotions, qu’elles soient positives ou négatives est de mon avis bien plus sain que de les réprimer sans arrêt.

 

Et vous, qu’en pensez-vous?

comment devenir plus optimiste

 

Vous aimez cet article? Epinglez-le dans Pinterest pour le conserver!

exertio theme

2 Commentaires

Morgane le 20 janvier 2022

J’ai adoré cet article, je m’y suis beaucoup reconnue !
Et très bonne conclusion sur la positivité toxique que l’on oublie parfois. Etre positif oui sans pour autant réprimer nos émotions désagréables qui existent aussi pour une bonne raison 🙂

    Help'n'Try le 20 janvier 2022

    Merci beaucoup pour ton retour Morgane!
    Tu as raison, c’est important d’accepter toutes nos pensées… même quand elles ne sont pas agréables! L’idée est juste de ne pas les dramatiser 😉

Laissez votre commentaire